Nous visons à un développement durable et au voyage responsable.

1. Qu’est-ce que le Voyage Responsable?

Le tourisme est l’industrie connaissant la plus forte croissance au niveau mondial. Voyager vers des destinations lointaines nous donne l’opportunité de découvrir des cultures assurément différentes des nôtres. En dehors des merveilleuses exultations que procurent les voyages, nous devons de prendre nos responsabilités pour préserver les contrées visitées.

Le Tourisme Responsable assure ORIENT SKYLINE TRAVEL, en tant que promoteur de voyages et Vous, en tant que voyageur :

  • Du respect de la culture locale
  • De la non introduction par inadvertance de nouveaux maux sociaux
  • De la promotion des responsabilités environnementales dans les espaces visités

Vous profiterez ainsi autant de l’expérience unique et mémorable que des authentiques échanges interculturels du voyage, tout en préservant les ressources locales.

2. Notre implication

La non exploitation des communautés locales de même que la préservation des cultures et de l’environnement naturel sont au cœur de la politique d’ORIENT SKYLINE TRAVEL. Nous garantissons que nos tours :

  • Ont un faible impact sur l’environnement naturel
  • Sont respectueux des coutumes locales
  • Participent à l’économie locale

La majorité des salariés d’ORIENT SKYLINE TrAVEL sont employés localement et tous nos guides assurent une expérience authentique aux voyageurs grâce à une sensibilité éveillée pour la culture et les coutumes locales. Nous impliquons aussi les communautés locales des régions les plus reculées que nous parcourons.

3. Votre implication

En tant que voyageur, votre rôle est déterminant et votre implication nécessaire au prolongement de nos efforts. C’est pourquoi nous avons tenu à vous faire part de nos recommandations pour un Voyage Responsable.

Ces recommandations sont à but informatif. Elles mettent en valeur les lignes de conduite que nous attendons de chacun de nos invités. Le tourisme durable vise non seulement à apporter un soutien économique aux populations locales, mais aussi à pérenniser les ressources pour que de futurs voyageurs puissent jouir de cette expérience.

4. Lignes de conduite pour un voyage responsable

4.1. Questions culturelles

  • Respect des différences culturelles
  • Aide aux locaux dans la compréhension de la culture occidentale
  • Respect des codes vestimentaires
  • Tenues de bain décentes
  • Comportement
  • Répondre aux questions
  • Photographie & vidéo
  • Drogues et alcool
  • Prescription médicale
  • Respect des Différences Culturelles 

Respect des différences culturelles

Ressentir la diversité culturelle est l’une des raisons pour lesquelles nous voyageons vers des destinations lointaines. Ainsi nous devons faire en sorte que ces différences soient respectées et maintenues. Les choses sont faites différemment en Asie, c’est pour cette raison que ces destinations sont si séduisantes ! Il est essentiel de respecter les codes culturels des zones que nous visitons. Merci d’accepter les différences et de ne pas essayer de les modifier pour le confort personnel. La patience et la courtoisie sont des vertus qui ouvrent beaucoup de portes. Les touristes trop exigeants n’ont souvent pas droit aux sourires, aux services ou au respect.

Aide à la compréhension de la culture occidentale

Le propre de l’échange culturel, c’est aussi lorsque l’on aide les locaux à mieux comprendre la culture occidentale et donc à passer au-delà de l’attraction superficielle pour l’argent et les richesses. Reconnaissant que dans une majeure partie de l’Asie un occidental est plus aisé que les habitants, vous êtes un voyageur du monde, un statut auquel les locaux peuvent uniquement rêver. Quand vous faites affaire avec un local, ayez en tête que s’il souhaite se développer économiquement et socialement, cela passe alors souvent par l’acquisition de biens de consommation, et il épargnera longtemps pour le faire. Même si cela change indubitablement les villages en les rendant moins authentiques pour les touristes, il s’agit de quelque chose que nous devons respecter et comprendre. Chacun a le droit au développement et à une meilleure qualité de vie. Le rôle que vous pouvez jouer auprès des locaux est de les aider à avoir une vision équilibrée du développement en partageant non seulement les avantages de votre culture mais aussi ses influences négatives.

Respect des codes vestimentaires

De manière générale les populations asiatiques sont habillées modestement. Ainsi, il est demandé aux participants des circuits d’ORIENT SKYLINE TRAVEL de s’habiller de manière similaire. Les codes vestimentaires varient d’un lieu à un autre et les campagnes tendent à être plus conservatrices que les villes. Dans la plupart des grandes villes telles que Hanoi ou Saigon, les minijupes et autres vêtements légers deviennent doucement populaires auprès de la jeune génération. Vous verrez probablement les anciens froncer les sourcils en voyant cela, eux restant plus conformistes. Pour eux, une femme vêtue d’un débardeur moulant, ne portant pas de soutien-gorge peut être choquant et provocateur, attirant l’attention indésirable de la gente masculine.

Une tenue vestimentaire décente contribue à donner une bonne image auprès des populations locales. Vous les trouverez beaucoup plus ouverts à l’échange si vous vous habillez de la même façon. Pantalon/chemise et chemises à manches longues sont bien vus. Le but n’est pas de vous dire que vous ne pouvez pas porter de shorts mais dans certaines situations, ils seront inappropriés, en particulier pour les femmes. Les shorts ne doivent être ni trop courts ni trop moulants.

Les codes vestimentaires sont plus soutenus en ce qui concerne les temples, les mosquées ou d’autres sites religieux que vous aurez l’opportunité de visiter. Ainsi, pour éviter la colère des dieux ou pour ne pas éveiller celle des locaux, il est préférable de suivre ces recommandations. En général, aussi bien les hommes que les femmes doivent avoir les épaules et les jambes couvertes, et chaussures et chapeaux doivent être ôtés.

Tenues de bain décentes

Il n’existe aucun endroit en Asie où le nudisme ou le naturisme existent, même si certains touristes osent le faire. A certains endroits, les femmes asiatiques se baignent entièrement habillées. Si c’est le cas, il est alors préférable de porter un t-shirt et/ou un sarong.

Comportement

Il existe quelques codes de comportement qui s’appliquent aux régions que nous fréquentons.

  • Claquer ou lever le doigt pour appeler quelqu’un est considéré comme impoli. Les asiatiques utilisent généralement un astucieux mouvement de replis des doigts de la main vers le bas (comme les occidentaux font mais avec la paume regardant le sol).
  • Montrer de l’affection en publique est considéré comme insultant. Ne pas s’embrasser ! Loin des grandes
  • agglomérations, il est extrêmement rare de voir un couple se tenir la main alors qu’il est commun de voir des amis du même sexe se tenir la main.
  • Il est poli de retirer ses chaussures avant d’entrer dans une maison. Observez la présence de chaussures devant la porte d’entrée et suivez la coutume.
  • Les critiques faites à quelqu’un doivent être placées parmi les éloges.
  • Il est inapproprié de montrer sa colère en haussant le ton. Se mettre en colère embarrasse les locaux avec qui l’on traite.
  • Ils ne seront pas gênés pour eux mais pour vous. Ne pas perdre la raison est une subtile mais importante valeur de dignité personnelle. En Asie, la franchise est en grande partie une question de sensibilité et d’expressivité.

Répondre aux questions

Le comportement idéal pour un voyageur est de répondre ouvertement et courtoisement aux questions que l’on vous pose, telles que : “Où allez-vous ? ; “Êtes-vous marié ?” ; “Quel âge avez-vous ?”… Vous allez probablement être amené à répondre à ce genre de questions qui sont plutôt considérées d’ordre personnel en occident. Alors que vous trouverez certainement ce déluge de questions déconcertant, restez patient et rappelez-vous que c’est une façon d’être avenant. Aussi, les asiatiques demandent souvent : “quelle est votre religion ?”. Ils sont généralement préoccupés de savoir si tout le monde pratique une religion sans toutefois se soucier de savoir laquelle. Si vous répondez que vous n’en n’avez aucune, vous provoquerez sans doute la frayeur de vos hôtes ! Il en est de même pour les questions qui touchent au mariage et aux enfants. Si vous n’êtes pas marié ou n’avez pas d’enfants, une bonne réponse peut être : “pas encore”. Si vous ne vous sentez pas à l’aise avec de telles questions, soyez patient ou changez subtilement de sujet !

Gardez aussi à l’esprit que les références d’ordre privé varient amplement entre l’Occident et l’Asie. Les asiatiques ont souvent un intérêt pour nos livres, nos écrits ou photos et nos effets personnels, des choses que les occidentaux considèrent comme ‘propriété privée’. Le concept de propriété, de possession personnelle est différent pour les asiatiques ruraux qui sont habitués à vivre et partager en communauté très soudée. Soyez préparé et comprenez que vos hôtes puissent être non pas “fouineurs” mais respectueusement intéressés.

Photographie et Vidéo

La sensibilité est la clé en ce qui concerne la photographie. Il faut toujours demander la permission aux personnes concernées avant de les prendre en photo, et ainsi respecter leur choix en cas de refus. En particulier les membres de minorités ethniques sont souvent mécontents d’être photographiés. Ils peuvent penser ne pas être attirants (avec leurs habits de travail plutôt que leurs habits de fête) alors que d’autres estiment qu’une partie de leur esprit est prélevé s’ils sont pris en photo. Vous aurez aussi l’occasion de voir des porteurs charriant des choses des plus surprenantes. Merci de respecter le fait que ceci soit leur travail, d’autant plus qu’ils ne leur plairaient peut-être pas d’être photographié dans cette situation. Les voyageurs doivent aussi éviter de payer le droit de prendre en photo aux locaux car ceci incite les locaux à se trouver dans l’expectative. En revanche vous pouvez leur remettre un exemplaire de la photo via ORIENT SKYLINE TRAVEL ou bien directement par la poste. Les locaux sont très heureux de se voir en photo et ceci encourage le partage.

Alors que vous êtes évidemment conviés à prendre votre camera, il est recommandé de ne pas filmer dans certains lieux. Dans certains petits villages, ou dans certaines communautés retirées, les habitants considèrent que filmer est intrusif et voyeur. Dans ces communautés, nous recommandons aussi la plus grande courtoisie et discrétion avec les caméras. Votre guide accompagnateur pourra vous conseiller à cet égard.

Drogues et Alcool

ORIENT SKYLINE TRAVEL n’autorise pas les voyageurs à utiliser des drogues illégales sur ses circuits. Les lois de la plupart des pays asiatiques sanctionnent par de sévères peines, incluant la peine de mort, l’usage et la possession de drogues. Les étrangers ne sont pas exemptés s’ils sont reconnus des faits. Il est prohibé de se livrer à la consommation d’opium, de cannabis ou d’autres drogues illégales pendant le voyage. Votre guide accompagnateur a le pouvoir de vous demander de quitter le tour si vous êtes trouvé en possession de drogues illégales.

L’usage d’alcool doit aussi être considéré avec attention, particulièrement dans les petits villages et les régions de minorités ethniques. Dans ces régions, notre statut privilégié inclus la responsabilité d’exhorter le bon côté de nos cultures et non les excès. Beaucoup de populations villageoises n’ont pas les moyens d’acheter de l’alcool et ils peuvent donc percevoir notre consommation excessive comme un signe d’opulence et d’élitisme. Pour certains, l’attraction pour cette profusion cause le rejet des responsabilités familiales mais aussi l’utilisation de toutes leurs ressources financières en alcool. ORIENT SKYLINE TRAVEL ne souhaite pas en être responsable, particulièrement dans les villages de montagne où la dépendance pour certaines drogues est déjà un problème. Enfin, des occidentaux ivres et hors de contrôle pourraient détériorer nos relations positives avec les locaux et avoir une influence négative sur la dynamique du groupe. Dans les villes et les grandes agglomérations, où le pouvoir d’achat est plus fort, notre passage a moins d’impact et l’alcool est plus accepté.

Prescription Médicale

Evitez de donner des médicaments occidentaux à nos hôtes asiatiques. Il peut qu’ils ne comprennent pas la médicine et son concept de prescriptions. De plus, les effets secondaires risqueraient aussi d’être un problème. Aussi, nous ne souhaitons pas voir apparaître de dépendance aux médicaments alors que des traitements naturels et traditionnels pourraient déjà être utilisés. Si un local vous convoite pour vos médicaments, veuillez l’encourager à utiliser des traitements traditionnels ou orientez le vers une clinique ou un hôpital local. Si vous êtes médecin, il est préférable de ne pas révéler votre profession trop rapidement, vous pourriez vous retrouver avec une queue de patients.

Bien sûr, il existe des exceptions à cette règle en cas d’urgence. Si un local est sérieusement malade ou blessé, se trouvant dans une situation menaçante pour sa vie, alors il est approprié de lui apporter les premiers soins qui peuvent inclure des médicaments. Néanmoins, restez vigilant quant aux dangers potentiels et réactions aux médicaments et orientez les vers une aide médicale le plus tôt possible.

4.2. Questions Sociales

  • Relations avec les populations des minorités
  • Prostitution
  • Dons et cadeaux
  • Achats et nourriture
  • Supporter les communautés locales

Relations avec les populations des minorités

Soyez vigilant, dans certaines communautés nous sommes amenés à avoir une relation intime avec les personnes. Si vous vous trouvez dans une situation où une relation plus forte avec un local naît, demandez conseil à votre guide accompagnateur qui vous expliquera, avec l’aide d’autres locaux, la manière de se courtiser. Une défaillance de cette étape ou un malentendu pourrait compromettre la crédibilité des circuits d’ORIENT SKYLINE TRAVEL, sans parler des rapports établis dans certaines communautés ni des violences éventuelles. Soyez conscient que vous représentez l’image que les minorités se font des étrangers. Si les relations homosexuelles sont relativement bien acceptées dans les pays occidentaux, il n’en est pas encore de même pour une majorité des pays d’Asie. Un membre de minorité s’engageant dans une telle relation pourrait se retrouver radié de sa famille et de sa communauté ou pire encore.

Prostitution

La forte présence de prostitution dans certaines parties d’Asie est une chose bien malheureuse. Aussi, ORIENT SKYLINE TRAVEL ne souhaite en rien être mêlé à cela. La philosophie d’ORIENT SKYLINE TRAVEL est celle du respect mutuel envers qui conque avec qui nous traitons et plus particulièrement les locaux qui font de leur région ce qu’elle est. L’emploi de prostitués est totalement contraire à cette philosophie et nous somme entièrement opposés à ce que nos voyageurs utilisent ces services en Asie. Non seulement il y a des risques de contracter le VIH et des maladies sexuellement transmissibles mais il y a aussi de grandes répercussions sociales. Il n’est pas acceptable de dire que « cela fait partie de la culture ».

La prostitution des enfants ou le tourisme sexuel est une activité aberrante et illégale que nous condamnons. Tout incident prenant part à cela sera rapporté aux autorités locales et internationales afin de s’assurer que la personne impliquée soit questionnée et si approprié, inculpée.

Dons et Cadeaux

Il s’agit d’une question assez délicate pour les voyageurs qui veulent aider les communautés locales mais qui ne sont pas conscient des conséquences. Il existe plusieurs façons d’apporter une contribution positive aux communautés que vous visitez :

  • Dons appropriés

ORIENT SKYLINE TRAVEL soutient un certain nombre de projets locaux et de bienfaisance. N’hésitez pas à visiter la page Tourisme Responsable de notre site ou demandez à votre guide accompagnateur comment procéder pour faire un don. Nous collectons des habits, des kits de premiers soins, des fournitures scolaires ainsi que des livres pour enfants et nous nous assurons de les transmettre directement au programme de charité ou au projet souhaité.

  • Mendiants

Ne donnez pas aux enfants qui mendient, ceci renforcerait leur croyance que la mendicité puisse être une solution pour eux. Il est préférable de suivre les procédés établis par les locaux et la manière dont ils traitent les mendiants au sein de leur communauté. Par exemple, dans beaucoup d’endroits, il est considéré comme acceptable de donner aux personnes âgées et aux handicapés puisqu’il n’existe pas de sécurité sociale ou d’autres moyens pour eux de toucher de l’argent. Les bouddhistes croient que donner aux mendiants leur porte le « mérite ». Votre guide accompagnateur peut vous informer d’avantage à ce sujet.

  • Manières de donner

Donner de l’argent et des biens n’importe comment à des individus accentue une inégale relation entre les locaux et les visiteurs, et relègue les touristes à des simples fournisseurs d’argent. Ceci enlève aussi de l’estime personnelle à ces personnes puisqu’ils obtiennent de l’argent simplement pour être pauvre alors qu’ils pourraient tenter d’améliorer leur condition à travers d’actions au sein leur communauté. Nous devons aussi être vigilants de ne pas payer pour des actes de gentillesse (ex : payer des enfants pour faire des photos). Nous ne voulons pas encourager le développement d’une société qui compare chaque action humaine à un schéma potentiel de profit.

Ne donnez pas de bonbons aux enfants dans les villages que nous visitons. Les locaux n’ont pas accès aux soins dentaires et ceux-ci pourraient tomber dans la mendicité. Stylos, brosses à dents, habits ou d’autres biens qui en valent la peine, sera mieux distribués par une œuvre locale de charité, un enseignant ou un responsable de communauté.

Evitez de penser que vous devez nécessairement donner des choses matérielles. Le meilleur de ce que vous puissiez offrir est souvent une interaction comme un sourire, une plaisanterie, chanter une chanson, danser ou jouer à un jeu. Donner un peu de votre amitié, de votre temps, et d’intérêt pour vivre des moments avec les locaux est sans doute le meilleur des cadeaux.

Achats et nourriture

Veuillez s’il vous plait refuser d’acheter tout souvenir, nourriture ou produits confectionnés à partir de faune sauvage locale. Ceci inclus le serpent, l’ours, la chauve-souris, la grenouille, la tortue et l’hippocampe. A travers des friandises locales, l’ours et la grenouille par exemple, sont tous deux des espèces menacées dont nous ne devrions pas encourager la consommation. Evitez tant que possible les restaurants qui en proposent au menu. Si vous êtes témoins d’abus sur les animaux ou la faune sauvage, veuillez prévenir “Education for Nature Vietnam’s” (ENV) en appelant gratuitement au 1800-1522 ou par email à cette adresse : hotline@thiennhien.org. Vous pouvez aussi avertir votre guide qui se réfèrera à une organisation appropriée, telle que ENV ou WSPA (World Society for the Protection of Animals), TRAFFIC, WWF ou World Conservation Union (IUCN).

Supporter les communautés locales

Alors qu’il existe encore des abus des droits de l’homme un peu partout en Asie, certains cas sont beaucoup plus graves que d’autres. Faites ce que vous pouvez pour soutenir le moins possible les auteurs de ces abus. Apprenez un maximum de choses sur les pays dans lequel vous vous rendez. ORIENT SKYLINE établi ses activités en faisant en sorte de ne pas contribuer financièrement aux gérances infligeant des violences sur la population. Il peut tout de même arriver, à notre insu, que cela se passe. Dans ce cas, préférez contribuer à soutenir la population plutôt que ce type de conduite.

ORIENT SKYLINE TRAVEL soutient Amnesty International dans son travail de lutte contre les violations de droits humains. Amnesty International fait campagne pour libérer les prisonniers d’opinion, obtenir des procès équitables et pour changer les lois inéquitables et les comportements injustes émanant de groupes de pression gouvernementaux. Ils ont contribué à améliorer la conscience publique sur les prisonniers politiques, la torture et la peine de mort à travers le monde et ont contribué à améliorer les mécanismes de protection des droits de l’homme. Jetez un œil à leurs rapports sur la situation des pays que vous allez visiter. Soyez discret si vous transportez ces documents avec vous.

4. 3. L’Environnement

  • Responsabilité environnementale et réduction du gaspillage
  • Déchets
  • Eau potable
  • Installations sanitaires
  • Energie et maîtrise de l’eau
  • Dégradation environnementale
  • Vie sauvage

Responsabilité environnementale et réduction des déchets

En Asie, la très grande croissance économique de la région s’est faite au détriment de l’environnement. Les analystes commencent aujourd’hui à reconnaître l’ampleur des dégâts et les effets sur la population. Les barrages de débris asphyxiant les rivières, égouts à ciel ouvert, pollution excessive de l’air et plastiques jonchant les rues sont les composantes évidentes d’une croissance économique effrénée. Nous ne souhaitons pas que notre présence en Asie concoure à ces problèmes, ainsi nous souhaitons minimiser notre impact sur les milieux naturels en réduisant nos déchets. Il est approprié de prévenir les populations locales des méfaits de la dissémination des déchets et de l’utilisation abusive du plastique pour eux et leur descendance. Nous pouvons aussi informer nos hôtes des bienfaits de la mise en place de programmes de développement social et environnemental qui bénéficieront aux générations futures.

Nous cherchons à adopter des actions préventives sur nos circuits en mettant en place des pratiques qui sont communément reconnues comme celle des 3 R : Réduire, Recycler, Réutiliser.

Déchets

Essayons de ne pas utiliser de nourriture sous emballage plastique tant que l’option de la nourriture fraîche est possible. Le plastique jetable et le polystyrène représentent un problème majeur en Asie et il est primordial de réduire son utilisation. Achetez dans les marchés locaux où l’on utilise des petits emballages, où la nourriture est fraîche et où l’argent profite aux petits producteurs. Prenez votre propre sac avec vous quand vous allez faire vos courses. “Dites non au plastique !”

Dès que nous sommes loin des villes, nous devons ne laisser aucun déchet, nous devons les prendre avec nous. Les tampons et les serviettes hygiéniques doivent être emportés et jeté dans un endroit approprié. Vous pouvez aussi ramasser des déchets laissés derrière vous par d’autres touristes, ainsi nous laisserons le lieu plus propre que nous l’avons trouvé.

Les déchets organiques tels que la nourriture ne devraient pas être dispersés ou enterré dans les parcs nationaux et autres espaces protégés. Cette pratique peut introduire de nouvelles espèces et il ne s’agit probablement pas du régime alimentaire naturel des animaux de la zone. Encore une fois, prenez-les avec vous. Votre guide attirera votre attention à cet égard.

Eau potable

L’eau embouteillée est en vente dans de nombreux pays d’Asie cependant il existe encore peu de solutions de recyclage dans la région. Essayez tant que vous pouvez de réduire votre consommation de bouteilles en plastique en utilisant d’autres alternatives. Vos options sont :

  • Dans les hôtels, demandez si vous pouvez remplir votre bouteille avec de l’eau purifiée gratuitement ou pour un petit coût.
  • Emportez votre propre filtre à eau, vos cachets de purification ou de la teinture d’iode. Cette dernière dosée à 2%, peut être utilisée avec 4 gouttes/litre d’eau et doit reposer pendant au moins 30mn (1 heure si l’eau est très froide). Aussi, la solution de povidone-iodé peut être utilisé dans les mêmes proportions et laissée reposée pendant une heure.

Installations sanitaires

Pendant les trekkings ou dans les zones isolées, utilisez les installations sanitaires fournies. S’il n’en existe aucune, trouvez un endroit adéquat se situant au moins à 50m des sources d’eau et des habitations. Enterrez la matière fécale, et transportez le papier toilette dans un sachet pour le jeter ensuite dans un endroit approprié ou bien brûlez-le. Le long des chemins de randonnée ordinaires, la plupart des hébergeurs ont une installation sanitaire établie pour le groupe.
Préservation de l’eau et des énergies

Soyez prudent avec les combustibles et l’eau. La pollution, les gazes à effet de serre et autres problèmes de consommation d’énergies fossiles sont intensifiés dans les pays en développement alors que ces pays s’efforcent d’obtenir les matériels, les véhicules et les méthodes de productions occidentaux. Les réserves en eau s’amoindrissent. Voici quelques moyens de diminuer sa consommation :

N’utilisez pas inutilement la climatisation dans les chambres d’hôtel et ne la laissez pas tourner pendant votre absence. Baissez-la sur ‘fanonly’ ou éteignez la pendant la nuit. Ceci est aussi préférable pour éviter les maux de gorge et les rhumes.

Les courts trajets en véhicules (dotés de climatisation) sont facilement surmontables avec les fenêtres ouvertes.
Sous les tropiques, une douche froide est assurément plus rafraîchissante qu’une douche chaude.

Une pièce vide ne nécessite pas de lumière. De nombreux hôtels possèdent désormais un système magnétique pour prévenir de ce gaspillage.

Marchez, pédalez ou utilisez les cyclo-pousses pour accéder aux sites. Evitez les taxis quand vous avez la possibilité d’une alternative comme les transports en commun.

Dégradation environnementale

Pendant les randonnées, utilisez les chemins existants et veillez à rester dessus. N’oubliez pas que le passage répété de randonneurs est un facteur d’érosion. Cet impact est d’autant plus important pendant la saison humide car il est très facile de créer des nouveaux chemins. Si les gens ne respectent pas cela, les chemins se transforment alors en véritables ravines. Les randonneurs représentent un fort impact sur la végétation en saison des pluies, puisqu’ils se tiennent en général aux branches, les cassent, et la couche arable du sol ayant été enlevée, les écoulements s’envasent.

Plongée : souvenez-vous que toucher le corail peut entraver sa croissance. Les coupures faites par le corail peuvent aussi rapidement devenir de mauvaises infections. Ne prélevez ni coraux ni coquillages même s’ils sont morts, cela encourage les locaux à penser que ce sont des souvenirs potentiels et qu’il y a là un marché à prendre.

“Prenez seulement des photos et laissez uniquement des traces de pas”, telle est la marche à suivre en ajoutant à ce message une touche de sensibilité.

Grottes de calcaire : Ne touchez pas les formations car le corps humain produit naturellement de la graisse qui perturbera sa formation et décolorera le calcaire.

Feux : Réduisez la déforestation en évitant de consommer du bois de combustion ou du charbon. Des réchauds à gaz doivent être utilisés pour cuisiner pendant les bivouacs. Nous faisons notre possible pour choisir des hébergements « chez l’habitant » qui utilisent des procédés ayant le moins de déperdition (pétrole, gaz, four à bois…). Couvrez-vous avec des habits chauds plutôt que d’allumer un feu de bois pour vous réchauffer. Evitez aussi d’allumer un feu sur ces belles plages de sable blanc car le charbon laisse sa trace pendant longtemps. Les feux de joie ne sont pas non plus pas à encourager.

Savon : Pendant les treks, quand vous devez vous laver dans les rivières ou les lacs, essayez d’oublier le savon pour quelques jours et vivez en harmonie avec la nature! Une toilette sans savon retirera tout de même la sueur ! Une brosse à ongles et un gant de toilette devraient aider ! Des savons biodégradables (rares) peuvent être utilisés mais les savons et shampoings classiques se biodégradent très lentement et peuvent contaminer l’eau utilisée par d’autres personnes en aval et dégrader l’habitat des poissons. Le plus gros problème vient des poudres de lessives qui contiennent des agents qui vont dégrader les sols, la végétation et la faune. Il est important de garder en tête que nous sommes visiteurs et donc un poids supplémentaire dans l’écosystème.

Faune et Flore

Lors de votre visite dans les parcs nationaux ou les réserves où vous serez en contact avec la faune et la flore, suivez s’il vous plait les règles dictées par le parc qui garantissent la protection du milieu naturel. Respectez celles-ci même si vous observez d’autres touristes les transgresser. Ne répondez pas aux gardes forestiers qui proposent aux touristes de contourner le règlement. Parfois, les locaux proposent de vous vendre des espèces protégées. Il est nécessaire de ne pas inciter les locaux à mettre ces espèces en danger en les leur achetant. Quand ils réaliseront qu’il n’y a pas de demande pour ces animaux, ces pratiques cesseront probablement.

Vos remarques

Dans le questionnaire de satisfaction qui vous est remis à la fin de votre circuit, nous vous demandons votre avis sur nos prestations au regard du tourisme responsable. Cela compte beaucoup pour nous car nous souhaitons constamment nous améliorer dans ce domaine. Vous pouvez aussi nous faire part de vos remarques par email à l’adresse suivante : info@orientskylinetravel.com